Créer son logo à moindre prix avec une banque d’images

Beaucoup se posent la question « Comment réaliser un logo gratuit ?» ou « Comment réaliser un logo à moindre prix ?». L’une des solutions qui vous vient à l’esprit, c’est de faire des recherches pour trouver un logo qui vous plaît sur internet, ou d’utiliser des outils faciles, pour réaliser vos visuels.
Dans cet article, je vais vous présenter différents outils dédiés à la création de vos supports, mais également les règles appliquées par ces plateformes concernant l’utilisation de vos visuels.
Nous verrons ensuite, en détails, le cas du logo.

Quelles plateformes utiliser pour réaliser mes supports ?

Canva, créez vos support comme des pros

Canva, concevez vos visuels comme des pros

Cet outil créé par une entreprise australienne a le vent en poupe chez les amateurs mais également chez les professionnels.
L’outil vous permet de créer facilement des supports de communication à partir d’une banque d’images. Il embarque un logiciel de montage intégré. Ainsi, après avoir choisi votre visuel, vous pourrez mettre en forme votre élément et l’exporter. Vous pourrez ensuite les utiliser, par exemple, pour vos bannières.
L’interface est vraiment intuitive, même pour un novice. Il ne remplacera pas un graphiste mais pourra vous proposer un rendu de qualité si vous n’avez pas un grand budget.

L’offre gratuite

L’offre gratuite vous donne accès à une interface simple pour créer des supports de communication simples. L’outil vous propose un petit panel d’images que vous pourrez utiliser pour vos bannières ou votre site web, par exemple.
Vous pourrez facilement mettre en place vos textes et vos images pour créer vos supports.
Si vous le souhaitez, vous pourrez également importer vos propres images pour réaliser votre montage.
Cependant, les fonctionnalités restent limitées notamment par rapport au panel de couleurs ou les polices qui seront imposées. Il peut être une bonne base pour ceux qui n’ont pas de budget et qui souhaitent réaliser des visuels rapidement sans connaissances graphiques.

L’offre payante

En souscrivant à l’offre professionnelle, vous pourrez réaliser des choses beaucoup plus poussées. Elle coûte $ 12 ,95 par membre d’équipe / mois.

Lorsque je vous parlais d’import d’images par exemple, il faut savoir que dans la version gratuite, le PNG transparent n’est pas supporté, ce qui peut s’avérer problématique.
Mais la grande force de Canva Pro, à mon sens, est la possibilité de créer une identité visuelle de A à Z et de la personnaliser.
Pour se faire, vous pourrez travailler en équipe. Cependant, je vous rappelle que le prix mensuel est en fonction du nombre de membres dans votre équipe. A chaque projet, vous pourrez attribuer des membres à votre équipe et leur donner des autorisations. Ainsi, vous pourrez choisir, par exemple, de créer vous-mêmes vos visuels mais de ne donner qu’un droit d’accès sans modifications possibles à vos membres. De leur côté, ils ne pourront qu’utiliser ces supports sans les modifier.

Vous pourrez également créer votre charte graphique en déterminant des couleurs et des polices. Si vous souhaitez réaliser un support A vous pourrez créer une palette de couleur relative à ce support et une autre palette pour le support B. Au niveau des polices, vous pourrez importer vos propres polices et choisir librement celle que vous souhaitez utiliser.
La possibilité de créer des templates pourra également être très utile , vous pourrez donc créer des modèles pour vos flyers et les sauvegarder. Cela vous permettra de les réutiliser sans avoir à tout recommencer.

Les licences Canva

Les services de Canva vous permettent de créer des designs visuels. Ces derniers peuvent être réalisés avec vos propres images ou celles issues des banques de médias. Lors de l’export, vous pouvez donc choisir parmi ce que vous voulez exporter.

Cependant, il faut bien comprendre que vous êtes tenus de respecter les licences d’utilisation des images, que vous ayez un abonnement payant ou gratuit. Un abonnement payant ne vous permet pas d’utiliser les images comme bon vous semble.

S’il s’agit de votre propre design, qui ne contient donc pas d’images issues de leur bibliothèque, c’est votre droit. Par contre, pour les images dîtes « constituées en tout ou en partie d’une Banque de médias », vous êtes soumis à une de leurs licences.

Elles peuvent vous être accordées de la part de Canva à vous et à vous seul. C’est-à-dire que vous payez pour vous mais pas pour votre tante ou votre oncle. Sauf si votre licence le permet. Cependant, ce n’est pas parce que Canva vous vend les droits qu’il retire l’image du marché. Il pourra choisir d’attribuer cette licence à d’autres personnes. Lui seul en a le droit. En soi, il vous cède un droit d’utilisation, mais il reste le propriétaire des droits de propriété intellectuelle.

C’est pourquoi, sauf pour le cas des licences d’images libres , Canva vous autorise à utiliser votre réalisation uniquement dans l’un de vos designs Canva. Cette licence vous permet de modifier certains aspects mais vous ne pourrez pas modifier les fichiers PDF, PNG ou JPG qu’ils vous accordent dans cette licence.

Les images libres (gratuites)

Vous avez une petite icône qui apparaît dans certains de vos visuels « Free ». Cela signifie que ces images sont libres de droits.

Canva vient les ponctionner dans des banques d’images telles que Pexels ou Pixabay. Vos droits d’utilisation dépendent donc des normes de ces sites. Comme vous le verrez plus loin, la cession de droits pour Pixabay est plutôt large. Vous pourrez utiliser ces images librement sans contraintes de limitation d’impression. Canva vous impose uniquement un total maximum de 480 000 pixels (par exemple : 600 px x 800 px) par fichier média non édité.

La licence à usage unique

Tarif: 1$ par image et par personne détentrice des droits

Avec cette licence, vous pourrez utiliser vos visuels pour:

  • Tous les contenus éditoriaux et imprimés non commerciaux limités à 2000 exemplaires. Vous pourrez donc dans cette limite réaliser des invitations, des supports publicitaires, des emballages, des catalogues, des brochures, des magazines newsletter… Toutes ces impressions sont donc à utiliser à des fins personnelles ou promotionnelles. Vous ne pouvez pas les utiliser à des fins de revente, de concession sous licence ou d’autre distribution. Il vous faudra basculer dans une autre formule.
  • Des supports informatiques: diaporamas, supports vidéos, fonds d’écrans
  • Des projets scolaires ou universitaires
  • Des publications sur les réseaux sociaux ou image de profil
  • Sur le web: sites web, blogs, e-books, ou encore des vidéos, avec un total maximum de 480 000 pixels (par exemple : 600 px x 800 px) par fichier média non édité.
La licence multi-usage

Tarif: 10$ par image

Cette licence reprend les mêmes contraintes que la licence précédente. Canva augmente les plafonds de diffusion à 250 000 impressions au lieu de 2000 pour les contenus éditoriaux.
Dans le cas d’un compte pro, plusieurs membres d’une même équipe peuvent télécharger et utiliser cette image.
L’utilisation commerciale n’est toujours pas comprise dans cette formule.

La licence étendue

Tarif: 100$ par image

Vous bénéficierez des droits présents dans la licence multi-usage et dans la licence à usage unique. Aucune limite d’impression ne vous sera imposée. De plus, contrairement aux autres formules, vous pourrez utiliser ces supports d’un point de vue commercial. Vous pourrez donc utiliser ces supports pour les revendre.

Freepik pour des visuels graphiques réalisés par des pros

Très apprécié par les graphistes ou les amateurs, freepik vous fournit des exemples d’ images au format pixels ou vectoriels gratuitement. Beaucoup de graphistes y déposent leurs créations. Ils les mettent à disposition pour votre utilisation.
De mon côté, je m’en sers énormément pour trouver de l’inspiration afin de réaliser mes graphismes et, parfois, dans le cadre de la réalisation de visuels pour des clients.
On trouve donc motifs, logos et différents éléments vectoriels.
Vous avez la possibilité de les télécharger au format souhaité et de les utiliser dans vos créations.

Les offres Freepik

Les offres gratuites

Pour télécharger vos supports visuels vous pourrez télécharger jusqu’à 3 visuels par jour sans être enregistré. Si vous vous enregistrez, vous pourrez télécharger 10 visuels par jour.

Les offres premium

Pour ceux qui le souhaitent, vous avez la possibilité de souscrire à l’offre premium. Cette dernière vous permet de choisir parmi deux formules: 89,99€ à l’année ou 9,99€/mois.
En souscrivant à l’offre premium, vous aurez un téléchargement limité à 100 visuels par jour.
Là où l’offre est intéressante, c’est que dans les offres premium, vous aurez accès à du contenu plus qualitatif qui leur sont réservées. Je dois l’avouer, beau nombre de visuels premium ont un beau rendu graphique. Autre point non négligeable, la licence complète est incluse dans cette formule.

Les droits d’utilisation Freepik

L’utilisation personnelle

De manière générale, vous pouvez utiliser freepik pour une utilisation personnelle. Vous avez une belle carte à réaliser pour noël, un joli fond d’écran, ou encore votre faire-part de mariage ? Un bandeau à faire pour vos réseaux sociaux ou votre blog ? Vous n’y connaissez rien en graphisme ? Alors Freepik est fait pour vous !

D’un point de vue marketing et commercial

Vous pouvez également utiliser les supports freepik pour vos supports de communication comme votre site web ou votre blog. Mais vous pourrez également les utiliser sur vos flyers ou tout autre support de communication.

Dans les deux cas, la seule condition est de citer l’auteur / Freepik dans les sources de vos images ou dans vos mentions légales. Sauf pour les détenteurs de l’offre premium. C’est donc un très bon outil.
N’oubliez pas de garder à l’esprit que pour vos supports print, il vous faudra des éléments vectoriels si vous imprimez sur de grands supports. Les images en pixels ne sont pas forcément prévues pour l’impression et leur taille ne sera pas assez grande. Vous risquez donc une perte de qualité.

Shutterstock, banque d'images payante

Shutterstock, achetez des images issues d’une banque d’images de qualité

Tout comme Depositefiles, Fotolia ou encore Istock, Shutterstock est une plateforme de banques d’images ou de vidéos payantes.
Cette plateforme a vraiment un contenu très riche; images vectorielles, photos, vidéos… Vous aurez un large choix de visuels. De plus, si vous recherchez des thèmes précis et techniques, il y a de fortes chances que vous trouviez votre bonheur.

Les offres Shutterstock

Chaque plateforme a ses propres tarifs, selon celle que vous choisissez les prix ne seront pas les mêmes.

Un concurrent de Canva inclu dans les offres

Peu importe le forfait choisi, la plateforme vous donne accès à son outil « shutterstock editor » qui fait penser au célèbre Canva dont je vous ai parlé. Vous pourrez donc composer vos visuels avec les images que vous aurez acheté. Cela pourra être une belle alternative pour réaliser vos entêtes commerciales, vos campagnes de marketing pour vos réseaux sociaux ou supports divers.

Les droits d’utilisation shutterstock

Tout comme dans Canva, il faut parcourir les petites lignes des droits d’utilisation d’images de ce site.

Droits achetés pour un utilisateur précis

Tout d’abord, il faut bien comprendre que la licence achetée vous appartient à vous, ou aux membres de votre équipe concernés par « l’offre d’équipe » si vous l’avez souscrite.
C’est-à-dire que vous ne pouvez pas acheter les droits d’utilisation de cette image pour les céder à votre tante ou votre cousin. Si ce dernier veut les utiliser, alors le compte devra être à son nom.

La licence standard

Vous pourrez ainsi utiliser ces images sur des sites web, dans des publicités en ligne, les réseaux sociaux, eBooks. Vous pourrez également les utilisées dans les spots TV, dans les médias en ligne comme youtube si le budget du projet ne dépasse pas 10 000 USD.
Pour de l’impression, que cela soit en étiquetage, cartes de visites, ou bien journaux papiers, vous serez libres de les utiliser si votre image n’est pas reproduite à plus de 500 000 exemplaires.
Cependant, cela devra être uniquement pour une utilisation non commerciale. C’est-à-dire que vous ne pourrez pas les utiliser pour la revente, le téléchargement ou la distribution.

La licence plus

La licence plus vous offre des droits d’un point de vue commercial cette fois. Cette offre vous permet d’utiliser ces visuels pour de la revente, distribution ou du téléchargement. Vous pourrez les intégrer dans un produit à usage commercial ou de distribution promotionnelle. On pourra donc y inclure le textile, les créations, les jouets et la papeterie. Si vous réalisez donc des modèles de cartes de vœux qui seront vendus, il vous faudra souscrire à cette option.

Dans cette offre, vous n’avez aucunes restrictions comme celles imposées dans la version standard. Ainsi peu importe votre budget ou la quantité d’impression, vous êtes libres.
Cependant, la facture pour la licence plus est beaucoup plus élevée: 199€ pour deux images jusqu’à 1799€ les 25 images.

Pas vu pas pris

Pas vu ? Pas pris !
Utiliser une image sans se soucier de la licence

Si vous utilisez une image sans vous soucier du droit à son utilisation et des licences, vous vous exposez à une infraction de la propriété intellectuelle.
Beaucoup d’agences ou de photographes font appel à des sociétés spécialisées dans le respect des droits d’auteur. Leur travail est de rechercher des entreprises qui utiliseraient des images dont elles ne détiennent pas les droits.

Au-delà de la fermeture de votre compte sur Canva par exemple, vous vous exposez à ce que l’on vous impose le retrait de cette image et de verser un dédommagement. Les sanctions encourues se situent à plusieurs milliers d’euros.

Si vous avez donc utilisé ces visuels, dans votre logo ou vos supports de communication, vous devrez donc payer le préjudice que vous avez apporté au graphiste détenteur des droits, acheter les droits ou refaire votre visuel. De sérieux frais peuvent donc s’engendrer.

Réaliser son logo avec Canva ou ces autres plateformes

Les enjeux

Ça ne peut pas être gratuit

Maintenant que vous avez parcouru la première partie, vous comprenez bien que vous devrez dans la plupart du temps acquérir une licence pour récupérer un visuel et l’utiliser pour votre entreprise.
Votre logo ne sera donc pas gratuit dans tous les cas, vous devrez mettre en place un certain budget.

Le risque de plagiat

Ensuite, la prise de risque qui est faite, c’est que votre visuel n’est pas unique. Il fait partie d’une banque d’images, donc potentiellement utilisable par vos concurrents ou des entreprises dans un domaine complètement différent.
J’ai d’ailleurs rencontré le cas dernièrement avec ce logo :

Logos issus de banques d'images

Il est utilisé par une entreprise de notaires, de nourriture bio… En bref, des entreprises qui n’ont rien à voir entre elles. Vous risquez de perdre complètement votre client. Imaginez que l’entreprise A et B aient le même logo et que votre client connaisse les deux logos ; que pourra-t-il penser ? De plus, si l’entreprise A propose des services de mauvaise qualité, que ces clients sont mécontents, ils peuvent par erreur venir déposer un avis négatif à l’entreprise B. L’entreprise B pourra souffrir de cette mauvaise image.

Il faut également bien comprendre qu’un logo pris sur une banque d’images, ne pourra être protégé lors du dépôt à l’INPI.

lost
Giphy.com

Mais au final peut-on utiliser un logo des banques d’images  ? Si oui comment ?

Vous êtes conscients des enjeux et le fait que votre logo ne soit pas unique ne vous dérange pas, vous souhaitez donc utiliser des logos réalisés sur ces plateformes pour votre propre logo.
Après tout, il faut reconnaître que cela vous fournira un très beau logo à moindre prix alors que vous auriez dépensé plusieurs centaines d’euros auprès d’un graphiste.

Précédemment je vous ai listé les différentes licences des principaux sites vous fournissant des visuels. Ces licences concernent aussi bien des images vectorielles qu’en pixels.

Une close particulière pour le logo

Eh oui ! Sinon ce serait trop facile…

Réaliser son logo avec Canva

Dans les closes de Canva, il est spécifié que vous pourrez utiliser votre visuel de Canva comme logo uniquement si vous avez utilisé vos propres images libres de droits et vos propres polices libres de droits.

Vous ne pouvez cependant pas utiliser les images figurant dans la bibliothèque de Canva (qu’elles soient gratuites ou payantes). Les closes de Canva spécifient que vous ne pourrez pas intégrer le visuel réalisé dans un produit visant à être distribué ou extrait, ni même reproduit comme fichier électronique. Or, ces critères correspondent à un logo. Il est diffusé sous forme de fichier électronique pour être intégré à vos produits ou distribué.

De plus, ils vous indiquent bien que vos logos ne sont pas en vectoriel. Ce qui signifie donc que vous aurez des soucis de reproduction sur des supports de communication.

Récupérer un visuel de Freepik pour son logo

Freepik également possède une close particulière pour le logo. Ses mentions stipulent que peu importe la licence premium ou gratuite, leurs éléments ne peuvent pas être utilisés dans toute, ou une partie, d’un logo.

Shutterstock

Ce dernier est dans la même situation que ces concurrents, cependant, vous avez la possibilité de faire évoluer vos droits pour utiliser une image venant de leur catalogue comme logo. Il peut s’occuper d’acquérir les droits exclusifs. Il faudra cependant mettre la main au porte monnaie. Le prix n’est pas indiqué dans leurs mentions légales mais il faudra s’attendre à des tarifs élevés. De plus, vous n’êtes pas garanti que votre demande soit acceptée. Tout dépendra du concepteur du visuel.
Il faudra également comprendre que vos droits ne s’appliqueront qu’à la date d’achat. Tout autres problèmes que vous auriez pu rencontrer avant cette période ne sont pas couverts. .

Si vous souhaitez faire les démarches
contactez la plateforme pour faire votre demande

Pour conclure

Malheureusement, vous l’aurez compris, les licences ne concernent pas les logos. Toutes ces plateformes comprennent des closes spécifiques. Une des raisons principales étant le fait qu’un logo doit être unique pour une entreprise. Chaque entreprise doit pouvoir faire valoir ses droits sur son logo. Or, un logo qui serait présent dans l’identité de plusieurs entreprises ne pourra être protégé

.

Dans le cas où vous utilisez quand même un de ces visuels, vous encourrez des poursuites par l’ayant droit du logo. Vous n’avez pas les droits d’utilisation, donc vous êtes condamnable. Vous pouvez jouer la carte du « pas vu, pas pris » mais c’est jouer à la roulette Russe.

Attention aux « graphistes du dimanche »

Certains graphistes n’ont pas de scrupules, surtout si vous avez un logo bas prix, à venir ponctionner sur ces supports dans ces banques d’images. Pour eux, c’est un gain de temps et vous n’y voyez que du feu.
Un logo pas cher est souvent synonyme de « visuel issu d’une banque d’images ».
Pour rappel, le tarif minimum d’un graphiste français est de 300 €/jours. Un logo prend plusieurs jours à être réalisé.

Un logo lowcost vous expose donc à des risques. Dans le cas où l’on vous poursuit pour une infraction des droits d’auteur, vous serez en droit de poursuivre votre graphiste. Il faudra juste espérer que, de votre côté, vous ne serez pas trop avancé dans votre projet. En effet, si cela vous arrive après avoir acquis la notoriété de votre marque, le changement de logo vous coûtera cher (il faudra recommencer de zéro votre identité).

Un graphiste sérieux, vous proposera un logo sur mesure.

fringilla risus ut Nullam amet, ante. suscipit ipsum